mercredi 19 février 2014

Les Foréziens partis en Nouvelle-Calédonie . . .

- Recherche historique sur les liens entre les Foréziens (habitants du département de la Loire) et la Nouvelle-Calédonie au XIXe siècle :
-> Jules Garnier, stéphanois, ingénieur de l'école des Mines de Saint-Etienne découvre le nickel calédonien (1863-66).
-> Joannes Caton, communard stéphanois (1871), est déporté en Nouvelle-Calédonie de 1873 à 1879.
-> De nombreux Frères et Pères Maristes sont originaires de la région de Saint-Etienne ...
-> etc. ...

Les principaux résultats de ces recherches sont consultables sur un site web spécifique : www.foreziens-en-caledonie.com.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire